Le stationnement connecté, de nombreux avantages !

Elise_Feuillepain Entretien avec Élise Feuillepain, Président Directeur Général de m2ocity, parue dans le numéro de septembre 2016 de Ingénierie Territoriale.

m2ocity est le premier opérateur multi- technologies consacré aux objets connectés. Pouvez-vous nous présenter la société ?

m2ocity a été créée fin 2010 par une association entre Veolia,expert du domaine de l’eau, et Orange, expert des télécommunications. Cette création est intervenue dans le cadre du contrat signé avec le Syndicat des Eaux d’Île-de-France, le plus important de cette nature en Europe, avec plus de 550 000 compteurs,et l’un des tous premiers avec un tel engagement de service.

Veolia a notamment souhaité s’attacher à industrialiser tous les sujets liés au télérelevé eau et à professionnaliser l’ensemble des pratiques pour s’engager sur la qualité de service et sur un taux de couverture important par rapport à des objets très difficiles à connecter.

Depuis sa création, m2ocity a étendu son activité dans le domaine de l’eau: elle opère plus de 400 contrats de compteurs d’eau, travaillant de façon verticale en réalisant l’intégration de tout l’écosystème de capteurs, des détecteurs aux localisateurs acoustiques de fuites par exemple.

Nous avons rapidement été conduits à mutualiser les réseaux déployés pour les usages de l’eau, afin de les utiliser pour d’autres besoins, dans le cadre de la ville durable et du bâtiment intelligent.

Nous avons ainsi pu constater qu’il ya bien une adéquation et une interaction entre les capteurs,la technologie opérée et le service délivré aux clients.

Il faut prendre en compte dans ce cadre les grands enjeux en termes d’engagement de qualité de service. Dans ce but, nous avons mis en place des offres ad hoc.En d’autres termes,il s’agit de choisir,en fonction du service à rendre,le meilleur outil logiciel,la meilleure technologie et le meilleur capteur.

En fonction des attentes de nos clients, nous déployons cette même approche dans le domaine de la ville durable, autour de l’eau, du gaz, de l’électricité. Cela inclut aussi les sujets tels que l’efficacité énergétique,le stationnement intelligent, les points d’apport volontaire de déchets,le confort urbain, la qualité de l’air et la mesure des nuisances sonores.

Quels sont les enjeux liés au stationnement dans les grandes villes françaises ?

En matière de stationnement en voirie, les enjeux varient selon les collectivités.

Il peut être utile de conférer ou de rendre à certains emplacements l’usage pour lequel ils ont été conçus, notamment les dépose-minute, zones bleues, places pour personnes handicapées, stationnement en cœur de ville avec durée limitée ou toute autre contrainte spécifique.

Par ailleurs,il est essentiel d’améliorer de manière globale le taux de rotation sur les places de stationnement en voirie, en particulier dans les zones commerçantes. Par exemple, il est important de permettre aux habitants de stationner à proximité des commerces de centre-ville afin d’éviter qu’ils fassent plutôt un arbitrage en faveur des grandes surfaces, extérieures aux centres villes,faute de pouvoir se garer facilement.

« Il peut être utile de conférer ou de rendre à certains emplacements l’usage pour lequel ils ont été conçus, notamment les dépose-minute, zones bleues, places pour personnes handicapées... »

Enfin, de telles mesures peuvent également améliorer l’efficacité des ASVP sur la voie publique grâce à une logique de bonne gestion de la politique de stationnement sur l’ensemble du territoire, que les stationnements soient payants ou non.

m2ocity propose une offre de stationnement intelligent. Quelles sont ses caractéristiques ?

Nous installons des capteurs autonomes dans la chaussée, ce qui ne demande pas de travaux lourds. Ils permettent de détecter si une place est occupée ou non et de mesurer le temps durant lequel elle est occupée.

De tels systèmes de mesure peuvent être implémentés sur les parkings dépose-minute; la collectivité pourra si elle le souhaite recevoir une alerte si le temps d’occupation réglementaire est dépassé.

D’autre part, ce dispositif offre la possibilité d’envoyer l’ensemble des informations sur des panneaux à messagerie variable et ainsi orienter l’automobiliste vers les  zones où ils trouveront des places disponibles, en voirie ou parking extérieur.

Quels sont les principaux bénéfices attendus de la plateforme métier ?

Les collectivités disposent généralement d’une mesure de l’utilisation des places de stationnement en voirie par sondage. Nous leur proposons une mesure en situation réelle, la mise à disposition de données objectives leur permettant d’améliorer et d’orienter leur politique de stationnement. On peut même envisager que, dans certaines villes, cette analyse objective des données de stationnement permettra d’éviter les investissements nécessaires à la construction de places de parking complémentaires à l’extérieur du centre-ville, par la seule amélioration de la rotation sur les places existantes.
Par ailleurs, cette solution permet de contrôler le phénomène des voitures ventouses ou d’autres difficultés rencontrées couramment dans le stationnement en voirie. L’exploitation des informations détaillées pourra également être utilisée par les ASVP pour mieux exercer leur surveillance : ils pourront adapter leurs tournées pour les renforcer vers les zones où les infractions sont les plus fréquentes.

« Nous leur proposons une mesure en situation réelle, la mise à disposition de données objectives leur permettant d’améliorer et d’orienter leur politique de stationnement. »

Cette gestion attentive présente en outre une vertu éducative. Un automobiliste contrôlé ou suivi sur une zone donnée aura tendance à y respecter les réglementations qui s’y appliquent. Cela permet ainsi une décongestion des zones particulièrement encombrées en centre ville. Près d’un quart du trafic en ville est le fait d’automobilistes cherchant à se garer !


m2ocity